Découvertes

Le Parc National du Gargano

Le Parc National du Gargano, situé dans la région des Pouilles, non loin de la ville d’Eponyme, dans le massif montagneux du Gargano, est considéré comme une presqu’île en raison de sa séparation avec la péninsule par le plateau de la Tavoliere delle Puglie.

1)      L’histoire du Parc National du Gargano

Créé par l’article 34 de la loi n° 384 du 6 décembre 1991, le Parc National du Gargano se déploie  sur environ 118000 hectares, le catégorisant comme l’un des plus vastes d’Italie, et réuni ainsi l’archipel des îles Tremiti, dont les trois principales îles San Domino, San Nicola, et Capraia.

2)     Les paysages du Parc National du Gargano

Autrefois, le Parc National du Gargano était entièrement recouvert de forêts de pins et de chênes, mais a laissé place à de riches structures karstiques comme les grottes et les dolines. A ce jour, même si la forêt ne représente plus que 15% du territoire, on peut y retrouver une flore riche imprégnée par les oliveraies sur les bandes côtières, comme par exemple Macchia ou Mattinata, et la forêt la plus importante est celle de Foresta Umbra avec une superficie d’environ 400 hectares. Le Parc National du Gargano est le lieu privilégié pour la culture d’amandiers, d’orangers et d’oliviers remontant bien avant l’époque du 18ème siècle, comme près de Rodi et allant jusqu’à Vieste. Vous pourrez y apercevoir certains vestiges, encore utilisés, liés à ces productions tels que les murs de pierres sèches battis pour abriter les plaines des vents froids. Concernant les paysages côtiers, les côtes basses et sablonneuses de la partie nord du territoire laissent place, peu à peu, en allant vers le sud à de hautes falaises calcaires ouvertes sur des criques de sables fins très appréciées en été.

Pour conclure, vous pourrez, à travers le Parc National du Gargano, rencontrer une multitude de paysages ainsi qu’environ 2200 espèces végétales, d’épaisses forêts, de hautes falaises se jetant dans la mer, de grands plateaux calcaires et de grands lacs côtiers. Ainsi que de nombreuses espèces d’animaux tels que 170 races d’oiseaux.

3)     La gastronomie du Parc National du Gargano

Pour finir sur cet article, on ne peut pas parler du Parc National du Gargano sans accorder quelques lignes à la gastronomie. Cette gastronomie, se basse sur des ressources : la première, influencée par les produits de la terre avec des plats marqués par des saveurs à l’huile d’olive, de légumes fraichement récoltés dans les jardins locaux, des légumes secs ou de la viande. La seconde provient des ressources de la mer avec de délicieux mets à base de poissons tel que la dorade, le rouget ou encore les fruits de mer pour les amateurs.

Si vous souhaitez découvrir des sensations nouvelles tant par les odeurs que par la gastronomie, complété par des paysages sublimes, n’hésitez à venir découvrir nos locations de vacances dans la région des Pouilles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s