Festivités

LE CARNAVAL D’IVREA

Carnavale d'Ivrea

Le Carnaval d’Ivrea, fêté dans la province de Turin dans le Piémont, est une fête traditionnelle annuelle qui figure parmi les institutions culturelles de la ville. C’est un fait historique que le Carnaval d’Ivrea est l’un des plus célèbre et curieux du monde.

2)   L’Histoire du Carnaval d’Ivrea

Le Carnaval d’Ivrea est en partie inspiré par l’histoire de la fille d’un meunier et d’un seigneur tyrannique. L’histoire remonte au Moyen Age. A l’époque, le marquis de Montferrat William prétendait exercer le « droit de cuissage » et d’aller à la nuit de noce des mariés. Selon la légende, la fille d’un meunier, Violetta, était fiancée à son bien-aimé Toniotto, mais elle et les filles Eporediesi (du village) étaient soumises à la demande de la « Primae Ius Noctis », c’est à dire le droit de la première nuit. Bien que cette loi n’ait jamais existé dans la réalité, elle dérive probablement de la taxe que les habitants eurent à payer pour le mariage. Cette légende veut que Violetta ait décidé de se rebeller contre le sort qui l’attendait. Violetta feint d’accepter la demande de l’infâme seigneur féodal. Elle se rendit au célèbre château de Saint-Maurice, cacha un poignard dans ses cheveux, avec l’accord des habitants du château, et vint à tuer le tyran. Puis elle donna le signal du soulèvement aux citoyens qui attendaient pour commencer la révolte car tous étaient irrités par les charges en particulier celle de la farine. Violetta devint l’emblème du carnaval, est donc le symbole de la rébellion populaire. En souvenir de ces actes, la victoire du peuple a été transmise d’année en année jusqu’à l’occupation napoléonienne, où le carnaval a pris son aspect actuel. Ce qui a amené le jeu de la « Bataille des Oranges ». Un jeu, en grande partie, exercé entre les lanceurs d’oranges à pied, symbole du peuple rebelle, et ceux sur les charrettes, représentant les gardes du tyran.

2)   Le Carnaval d’Ivrea et la coutume des Oranges

Après le défilé en costume Napoléonien, le maire ouvre officiellement la « Bataille des Oranges ». Celle-ci se déroule du dimanche après-midi au Mardi Gras. Il y a 9 équipes qui s’affrontent, et ces 9 équipes représentent les 9 quartiers de la ville d’Ivrea. Il est généralement utilisé plus de 400 tonnes d’oranges durant cette bataille.

Le Carnaval d’Ivrea atteint son paroxysme au moment du spectacle de la « Bataille des Oranges ». Chaque équipe représente un quartier de la ville d’Ivrea. Aujourd’hui, la « Bataille des Oranges » a lieu dans les principales places de la ville. C’est le moment le plus spectaculaire qui représente la lutte pour la liberté, le symbole du Carnaval d’Ivrea.

Les derniers soubresauts du carnaval sont entre dimanche et mardi gras, avec la bataille des oranges et de la combustion des « Scarl » avant le rituel du Carême avec la distribution de la polenta dans le quartier de Borghetto.

3)   Les conseils du Carnaval d’Ivrea pour les visiteurs

Les performances de la fête sont régies par une ordonnance spéciale du maire, entre autres choses, il est nécessaire de prévoir un bonnet phrygien pour ne pas devenir la cible d’oranges lancées.
Le bonnet rouge est le symbole de la liberté et de la fraternité, ce qui le rend intouchable. Toutes personnes qui désirent participer au Carnaval d’Ivrea et plus particulièrement à la Bataille des Oranges, sont priées de le porter si elles ne veulent pas être touchées par les oranges.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s