Découvertes

Osez toucher le groin porte bonheur de Florence!

Sanglier Florence


Oseriez-vous toucher le groin porte bonheur de Florence?

La Fontaine du petit sanglier « Fontana del Porcellino » est l’attraction du marché couvert, le Mercato Nuovo, près du Ponte Vecchio, dans le centre historique de Florence en Toscane.  Elle est constituée d’une statue en bronze d’un sanglier sauvage datant du 17ème siècle et réalisé par le sculpteur italien Pietro Tacca. Selon la tradition, la personne doit placer une pièce dans la bouche du sanglier puis  frotter son museau. Si la pièce tombe dans l’eau par une petite grille, la personne aura de la chance et retournera à Florence. L’actuelle statue est une copie du vrai sanglier en marbre exposé dans les Galeries des Offices.

Sachez que l’argent récupéré dans la fontaine est redistribué à différentes associations caritatives de Florence.

Le célèbre écrivain Hans Christian Andersen viendra pour la 1ère fois à Florence en 1840. Il y admira la fontaine puis imagina un conte allégorique intitulé le « Sanglier de Florence » inspiré de la célèbre fontaine.

Le récit est le suivant:

« Une nuit à Florence un petit garçon beau, rieur, qui pourrait être l’image de l’Italie, mendie dans les jardins du grand-duc où personne ne lui donne un sou.

La nuit tombante, l’enfant vient se réfugier dans la ruelle de la Porta Rossa, à côté du sanglier de bronze. L’enfant s’endort sur le dos du sanglier, mais à minuit la sculpture s’anime et se met à courir avec l’enfant sur le dos. Il entre au palais des Offices et s’arrête devant l’œuvre d’Agnolo Bronzin représentant des enfants. Le sanglier explique au garçon comment ils dépendent l’un de l’autre : le sanglier a sauvé l’enfant du froid, mais si le garçon quitte le sanglier, l’animal meurt.

Ainsi ils sont liés par un même besoin : celui de vivre et d’admirer les beautés de la ville pendant toute la nuit. Simplement, le sanglier ne peut entrer dans les églises. Il n’observera les peintures que par la porte ouverte à deux battants.

Les deux amis se rendent à l’église de Santa Croce où se trouve le tombeau de Galilée. Pendant toute la nuit ils se promènent dans la ville découvrant ses merveilles. Mais au matin, l’enfant se souvient que sa mère l’attend. Revenu rue porta rossa, le sanglier a retrouvé sa rigidité, l’enfant retourne chez sa mère qui se fâche parce qu’il ne rapporte rien (elle l’avait envoyé mendier). Elle s’apprête à le battre quand surgit une voisine, ce qui laisse le temps au gamin de s’enfuir.

Toujours tiraillé par la faim et la soif, le gamin  finit par s’endormir dans un recoin d’où il est tiré par un vieil homme qui le ramène chez lui. Le vieillard  est gantier. Sa femme décide d’apprendre le métier à l’enfant qui ne veut en aucun cas retourner chez sa mère. Un matin, un jeune peintre se présente chez le gantier avec une très encombrante boite de couleurs. La femme du gantier demande au garçon d’aider le peintre à la porter. C’est ainsi qu’il se retrouve au musée des offices, devant le tableau de Bronzino qu’il a tant aimé. Ainsi l’apprenti gantier apprend-il peu à peu à peindre. Il devient lui-même un grand peintre que l’on expose à côté de Bronzino et dont le plus beau dessin représente le sanglier de bronze, avec un enfant. »  

Alors maintenant tentez votre chance et visitez au plus vite Florence !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s