Activités

Mons, capitale européenne de la Culture en 2015

Mons

Avec 300 événements majeurs en 2015, Mons s’apprête à s’étendre à 17 villes partenaires, de Lille à Gand. Mais la ville belge s’inscrit aussi dans une stratégie plus large encore de développement et de reconversion de Mons et de la région. 

De la culture, oui, mais pas que.

De nombreux chantiers qui ont fleuri depuis deux ans partout dans la ville, et n’ont pas seulement pour but de la rendre belle. Le nouveau Centre des congrès, aussi majestueux qu’un navire à l’assaut des flots, sera relié par une nouvelle gare en forme de passerelle à la ville ancienne, de l’autre côté des voies. Les deux architectes à l’œuvre, Daniel Libeskind et Santiago Calatrava, ne sont autres que ceux qui œuvrent au même moment à la reconstruction du Ground Zero, à New York.
Leurs noms et leurs réalisations n’ont d’autre but que d’ouvrir l’imaginaire et le champ des possibles pour toute une génération de jeunes entrepreneurs qui parient sur l’essor de la nouvelle économie créative dans la région, à la suite de Google, de Microsoft et d’IBM. Comment ne pas voir dans cette irrésistible eclosion le pendant des cinq nouveaux musées dont va se doter Mons pour valoriser ses collections d’art, son tourisme mémoriel et ses trois joyaux inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco – les minières néolithiques de Spiennes, le seul Beffroi baroque d’Europe et l’irrésistible « Doudou » ?
Cette future ville créative s’ancre ainsi dans une vision artistique tout aussi ambitieuse qui table autant sur les figures tutélaires qui ont façonné l’inconscient collectif montois – de Van Gogh à Verlaine, révélés à leur art ici-même – que sur les créateurs fêtés dans les grands festivals, de Joël Pommerat à Guy Cassiers, sans oublier des « artistes complices » tendance, comme le styliste Jean-Paul Lespagnard et Marc Pinilla du groupe Suarez.

Une aide à la création d’un lien social ?

En donnant la parole aux habitants de la Belgique et du Nord de la France, la Capitale européenne de la Culture conçoit une nouvelle idée de la participation citoyenne. Approche participative et horizontale que l’on retrouve également dans les projets numériques innovants du Café Europa.
Et cette réinvention du lien social de se célébrer en permanence dans des fêtes d’un nouveau genre. Elles seront toujours le fait d’artistes déjantés qui créent dans la rue, les parcs, les jardins ou chez l’habitant. Elles invitent à repenser librement son identité, son rapport aux autres et ces nouveaux chemins que le monde va emprunter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s