Gastronomie

Connaissez-vous l’histoire du vin chaud ?

A l’heure où les premiers flocons commencent à tomber sur les sommets des Alpes françaises comme par exemple aux Ménuires, il faut bien penser à se réchauffer et déguster un verre de vin chaud est la solution parfaite !

Mais comment est né le vin chaud ?
C’est à l’époque de l’Empire romain que le vin chaud fut créé, on le nommait Conditium Paradoxum. Tout d’abord ce vin chaud épicé fut obtenu en mettant du miel à bouillir dans du vin puis y étaient rajoutées des épices diverses comme le poivre, le laurier, le safran ainsi que des noyaux de dattes torréfiés.
Ce vin évolua au fil du temps, cependant les traces écrites indiquent que la recette remonte à l’an 1249. A l’époque médiévale, nombreuses furent les variantes, plus sucrées, tant tôt additionnée de cannelle et de clou de girofle..
A partir de 1600, cette boisson chaude et prisée de la bourgeoisie devint populaire et prit le nom de Glögg (vin chauffé).
Sa production ne cessa d’augmenter et vers les années 1890, cette boisson devint une tradition pour la période de Noël.

Qui en consomme le plus ?
Les pays ayant un climat rude bien sûr ! Outre la Suède et les pays scandinaves qui remportent la palme, les pays germaniques sont également sur le podium car les nombreux marchés de Noël sont propices à la dégustation de ce breuvage.
Loin derrière, la France en consomme peu. On le déguste généralement sur une terrasse aux abords d’une piste de ski pour se réchauffer ou sur les marchés de Noël. Très rares sont les foyers français qui en produisent.

Quel vin choisir ?
Le but n’est pas de choisir un vin cher car son arôme sera fortement modifié avec l’ajout des épices.
Optez pour un vin rouge plutôt jeune et fruité comme le Merlot ou le Gamay. Evitez en revanche les vins forts en tanins comme le Syrah ou le Cabernet Sauvignon.
Mais ne choisissez quand même pas du vinaigre car les épices auront du mal à masquer un vin de mauvaise qualité.

La recette inratable qui réchauffera vos amis à leur retour au chalet après une longue journée de ski

Pour 6 à 8 verres
Une bouteille de vin rouge (75cl) – 100 g de sucre de canne – le jus d’une orange – 1 zeste d’orange – 2 à 3 clous de girofle – 1 étoile d’anis ou badiane – 1/2 gousse de vanille – 2 graines de cardamone – une cuillère à café de cannelle

Cela ne vous prendra que quelques minutes pour préparer votre vin chaud :

Chauffer le vin rouge dans une casserole avec le sucre de canne puis ajoutez toutes les épices de même que le jus et zeste d’orange. Portez le tout à ébullition pendant 4 minutes puis laisser chauffer à feu doux pendant 10 minutes. Retirer la casserole du feu et laisser infuser pendant 30 minutes.
Laisser reposer 24h. Réchauffer au dernier moment puis filtrer le vin à la passoire avant de le servir.
Plonger quelques rondelles d’orange et/ou de citron selon votre préférence.
Servez dans une petite tasse en verre ou en grès et dégustez ! Hmmm miam miam

N’attendez plus, chaussez vos skis pour dévaler les pistes déjà enneigées et sirotez au plus vite un bon verre de vin chaud  pour vous réchauffer.
A votre santé !

Catégories :Gastronomie, Montagne

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s